Les toitures en tuiles offrent un cachet particulier à une maison. Ce matériau est similaire à l’ardoise quand on compare leurs avantages et désavantages tant au point de vue utilitaire qu’esthétique. Les toitures en tuiles sont coûteuses et lourdes donc il faudra vérifier que votre charpente peut les accueillir sans problème, car leur poids varie entre 50 et 90 kg au mètre carré.

Les tuiles sont constituées d’un mélange d’argile que l’on façonne pour lui donner la forme désirée et que l’on cuit au four. L’ajout de colorants peut affaiblir la tuile et la rendre moins durable. Les toitures en tuiles ne sont pas adaptées à toutes les régions en raison du gel qui rend les tuiles poreuses et cassantes.

Tuiles et styles

On retrouve trois styles principaux dans les toitures en tuiles :

  1. Tuiles canal : La tuile canal est posée de telle sorte que l’on alterne le côté arrondi dessous et le côté arrondi dessus. Les tuiles de courant (dessous) sont fixées au toit avec du mortier. Puis on pose les tuiles de couvert (dessus) à cheval sur les tuiles de courant.
  2. Tuiles plates : Les tuiles plates anciennes étaient irrégulières, de coloris variant d’une région à l’autre, plus poreuses et plus épaisses que la tuile moderne. Celle-ci est maintenant fabriquée mécaniquement. Sa forme est rectangulaire avec de nombreuses variantes pour bords inférieurs. L’étanchéité du toit est assurée par le recouvrement double. Les tuiles plates conviennent très bien à des toitures en tuiles à forte pente.
  3. Tuiles à emboîtement : Aussi connue sous le nom de tuile mécanique, le principal avantage de cette tuile est son poids léger (30kg au mètre carré) comparé aux tuiles plates et romanes. Grâce à un système de cannelure et de rainures, l’emboîtement peut être simple, double ou triple et ce dernier offrira une toiture en tuile plus étanche à la pluie, aux vents et aux intempéries. De plus, elle sont relativement économiques car leur forme permet de minimiser le recouvrement et ainsi on utilise moins de tuiles au mètre carré.

Le coût d’une toiture en tuiles

Il va sans dire qu’une toiture simple coûtera moins en matériaux et pose qu’une autre toiture ayant une forme complexe. Il faut tenir compte des accessoires de finition qui peuvent augmenter la facture de 20%. En revanche, si son coût est élevé, sa longévité aussi, soit une cinquantaine d’années.

La tuile en céramique est plus coûteuse qu’une tuile en béton. Le consommateur devra comparer les multiples produits, car d’un fabricant à l’autre, on peut constater une différence importante de prix et de qualité et il faudra jauger ce rapport qualité/prix.

Les tuiles romane

Les tuiles romanes sont très utilisées en France et s’accaparent 40% du marché de la tuile. Les tuiles romanes, aussi connues sous le nom de tuiles romaines, ont un système d’emboîtement constitué de deux pièces :

  1. Tegula, qui est une grande tuile plate de forme trapézoïde ayant des rebords de quelques centimètres.
  2. Imbrex, qui est une tuile courbe similaire à un U inversé et qui recouvre les joints. Elle sert à former les rigoles d’écoulement des eaux de pluie.

On pose deux rangs de tegulae sur le toit et l’imbrex est installé pour chevaucher les tegulae. Les deux tuiles s’imbriquant l’une sur l’autre offrent ainsi l’étanchéité contre la pluie.