La pose d’une toiture commence toujours par une planification méticuleuse des opérations. Cette précaution permet d’estimer précisément la durée du projet, de respecter fidèlement le budget alloué et de réduire au minimum les problèmes et les surprises désagréables.

Pose d’une toiture : utilité et esthétisme

Dans toute construction neuve ou rénovation de toiture, il y a deux éléments dont il faut tenir compte :

  1. l’aspect utilitaire : types de toiture, matériaux, isolation.
  2. l’aspect esthétique : agencement et harmonisation des couleurs, formes et matériaux avec l’ensemble de la maison et du voisinage. Généralement, on se limite à un maximum de trois couleurs pour l’extérieur de la maison. Il faudra décider si vous voulez créer une harmonie ou un contraste.

Il faut retenir que les modes et les styles sont éphémères. S’il est facile de remplacer des rideaux parce que les couleurs sont désuètes, il est beaucoup plus complexe et problématique de remplacer la toiture parce qu’elle n’est pas au goût du jour. Certaines couleurs et styles ne seront jamais démodés. Promenez-vous dans votre ville et examinez les maisons semblables à la vôtre.

Il importe également de marier le type de toiture avec la maison. Par exemple, on ne couvrira pas une maison de style méditerranéen avec du bardeau d’asphalte. On choisira plutôt une tuile d’argile.

Dans cette étape de planification, on examine et compare les différents produits disponibles en évaluant leurs qualités et défauts. Il existe une énorme variété de matériaux de toiture et la tâche de sélection peut s’avérer ardue car on tient compte du coût, de l’apparence, de la longévité, de la facilité d’installation, et de l’entretien requis.

Coût de la pose : le nerf de la guerre

Pour la plupart des propriétaires, le coût est le premier facteur qu’ils considèrent. Pour vous donner un aperçu général, l’ardoise, les tuiles d’argiles et les feuilles de cuivre figurent parmi les matériaux de toiture les plus coûteux, suivi des autres toitures métalliques, des bardeaux de cèdre, des bardeaux d’asphalte, et finalement la toiture en rouleaux. Il importe de comparer les prix entre les différents fournisseurs.

Quoique le coût soit un facteur important, il faut considérer la durabilité des produits. Certains ont une durée de vie de 50 ans tandis que d’autres seront à remplacer dans aussi peu que 10 ans. Si l’ardoise, les tuiles d’argiles et les feuilles de cuivre étaient en tête de liste pour les coûts, ces matériaux sont aussi les plus durables, certains étant garantis pour 50 ans. À l’opposé, les couvertures en rouleau ont une longévité de 10 ans.

Cette étape de sélection peut être ardue mais le temps investi est précieux. Ainsi vous aurez en bout de ligne, fait un choix averti et mûri et vous n’aurez pas de regrets.

Réalisation des travaux et de la pose

Si la planification est à la portée de tout le monde, la réalisation des travaux ne l’est pas et devrait être confiée à des professionnels. Ces travaux exigent des compétences et expérience solides sans compter la panoplie d’outils nécessaires.

Faire les travaux soi-même : nos conseils

Si vous optez pour faire les travaux vous-même, il est important de connaître le déroulement général des opérations. Il faut établir un ordre logique des travaux.

Ceci vous permettra de travailler de façon efficace, car il ne faut pas exposer inutilement la maison aux pluies. Plutôt que d’enlever entièrement l’ancienne toiture, il serait sage de se limiter à une petite section qu’on peut remplacer le jour même.

Essayez de visualiser chacun des éléments de la toiture et l’ordre dans lequel ils seront installés. Ces différentes strates ou couches sont aussi les différentes étapes d’installation. Par exemple, les gouttières seront posées après que la toiture sera terminée.

Vérifiez auprès de votre fournisseur si les matériaux peuvent être livrés à l’aide d’un camion à flèche, ce qui permettra de déposer les tuiles directement sur le toit plutôt que sur le sol. Vous épargnerez ainsi du temps et surtout votre dos car les matériaux de toit sont lourds.

Une des premières opérations suivant l’arrachement du vieux toit, du papier goudronné et des vieux clous, est de tracer la ligne horizontale du pan de couverture ainsi que la ligne de la plus grande pente. La plus haute précision est de mise pour ces traçages.

Chaque matériau requiert une technique de pose spécifique et il n’est pas du ressort de cette rubrique de présenter les méthodes appropriées. Toutefois les matériaux doivent être installés sur une surface plane et robuste. Dans le cas d’une rénovation, les panneaux endommagés devront être remplacés avant la pose des tuiles.

Les matériaux sont posés en commençant par le bas de façon à ce que la seconde rangée chevauche la première et que la troisième rangée chevauche la seconde et ainsi de suite. On commence généralement par la droite.

Faire appel à un professionnel : les avantages

Les professionnels ne travaillent jamais seuls et leur expérience et compétence leur permettent de travailler rapidement de telle sorte que la toiture n’est jamais dénudée longtemps, ce qui évite de détériorer les autres éléments qui constituent l’édifice.

Les professionnels utilisent des appuis de toiture pour se sécuriser sur les toits en pente et y travailler sans entrave. Le support est fixé en commençant par le bas, permettant au couvreur de s’appuyer sur les parties complétées et de se diriger vers le faîte.

Faire appel à un professionnel a un coût, mais cela s’avère nettement moins risqué à la fois pour votre santé ou pour votre toiture. N’oubliez pas que les travaux menés par vous-mêmes ne seront pas garantis et ne pourront donc être remboursés (ou moins partiellement) en cas de vice de construction ou en cas de sinistre majeur.